Pâques chez les glouilles

Moui, je suis un peu à la bourre pour vous présenter nos activités faites à Pâques…mais entre les dates anniversaires joyeuses et moins joyeuses (mais toutes épuisantes!), la reconversion de Mamou, la reconversion de Papou, j’ai zappé!

C’est peut-être aussi un acte manqué, on peut aussi y voir un message subliminal qui te dirait que…bah j’aime pas Pâques! Je ne sais pas vraiment pourquoi, je n’accroche pas avec cette fête. Outre le côté religieux (qui s’est enfui depuis bien longtemps avec les cloches pour beaucoup de familles d’ailleurs), le lapin, la poule, les oeufs, et le chocolat ne m’inspirent pas. (peut-être que si à Pâques on devait chercher du saucisson je serai plus motivée! ah ah!!)

Sûrement aussi parce qu’il y a d’autres choses que je veux fêter à cette période, qui sont plus chères à mon coeur. Comme l’anniversaire de mes 2 glouilles, l’arrivée du printemps (beaucoup plus attendue que les cloches, soyons honnête!)

Enfin bref, on a quand même préparé notre petite chasse aux oeufs (même si ça faisait déjà 3 semaines qu’on mangeait du chocolat comme des gorets!)

J’aurai voulu la faire dans le jardin de notre résidence, le temps s’y prêtait. Mais la copropriété a logiquement choisi cette date-là pour mettre du désherbant et autres produits nocifs partout.

Bon…eh ben ça sera dans le petit appart! Et c’est pas plus mal car à 3 ans, il ne faut pas faire la recherche sur un espace trop étendu, ni même essayer de trouver la plus traître des cachettes! Car à cet âge-là, ils ne voient pas un éléphant au milieu d’une patinoire.

Enfin, rectification: quand ils cherchent quelque chose, ils ne le trouvent pas, même si c’est devant leur nez. Par contre, interdisez-leur un truc et cachez-le, ils le retrouveront à coup sûr!

Or les oeufs, on VEUT qu’ils les trouvent…faites donc simple^^

Un rebord de bibliothèque, grossièrement posé sur un meuble, sur sa cuisinière,… et même comme ça, il a réussi à ne pas en trouver certains 🙂

Petite astuce d’ailleurs: comptez vos chocolats, et notez où vous les avez cachés! Ils ne les trouveront pas tous, et vous allez les oublier. C’est comme ça que vous vous retrouverez au mois de novembre à avoir une grosse coulée de chocolat fondu sous le radiateur que vous viendrez de remettre en route à l’arrivée du froid (ah oui, j’en avais mis un derrière le radiateur tiens!^^)

Nous avions évidemment « fabriqué » ou plutôt décoré un petit panier en carton acheté chez Cultura l’année dernière, mais il n’a pas fait long feu et la poignée s’est cassée au 2ème chocolat.

Qu’à cela ne tienne, Glouillon a alors décidé de manger ses chocolats au fur et à mesure de ses trouvailles! Ce fut long…très long! Alors quand il a trouvé le lapin, une sueur froide m’a submergée, pensant qu’il allait vouloir le manger de suite. Mais non, on l’a ouvert, et il l’a posé!

Quant à Glouillou, même s’il est encore trop petit (et pas assez rapide face à son frère) pour chercher les oeufs, il s’est quand même bien marré et surtout bien régalé (c’étaient ses premiers chocolats!)

Au niveau des activités, Glouillon n’est pas du tout manuel en ce moment. Il est plutôt en mode déménageur de l’extrême, branché sur 10 000 volts. Alors on sort, on court, on fait du vélo, on fait la course…et le manuel, il aura bien le temps d’en faire à l’école!

Il a juste fait ce petit poussin en grain de maïs. Simple, rapide, efficace et ludique, c’est exactement le genre d’activité qu’il lui faut, pas plus. Et c’est déjà parfait!

Allez c’est promis, l’année prochaine je bosserai plus la fête de Pâques 😉

Laisser un commentaire